Il tue deux retraités en pleine rue: jugé non responsable

L'homme qui a tué un couple de retraités italiens en janvier 2013 à St-Margrethen (SG) a été jugé non responsable pénalement par le tribunal d'arrondissement du Rheintal. Ce Suisse de 42 ans souffre d'une forme grave de schizophrénie. Il a été placé dans un établissement psychiatrique fermé.

En ordonnant ces mesures thérapeutiques stationnaires, le tribunal a suivi le ministère public, a-t-il indiqué vendredi. D'après une expertise psychiatrique, l'homme souffrait au moment des faits de graves dérangements mentaux ne lui permettant pas de se rendre compte de ses actes. "Il se trouvait en pleine folie lorsqu'il a commis son délit", a expliqué le juge.

"Les mesures stationnaires devraient durer des années en raison de la gravité de la maladie dont souffre l'homme", a-t-il ajouté. Le tribunal devra se prononcer tous les cinq ans sur la poursuite du traitement.

Huis clos

Le huis clos avait été décrété pour le jugement afin de protéger le coupable et les trois enfants adultes du couple. Le tribunal a reconnu leur droit à un dédommagement, mais l'accusé n'ayant aucune fortune, les exigences de réparation ont été rejetées.

En janvier 2013, le Suisse a tiré en pleine rue sur le retraité de 74 ans et sa femme âgée de 67 ans. Le meurtrier était un ancien voisin des victimes et s'était disputé violemment à plusieurs reprises avec le couple. L'une de ces disputes lui avait valu une condamnation pénale.

D'après le juge, l'arme du crime, un pistolet de calibre 9 millimètres, était en possession de l'auteur depuis des années. Il l'avait jeté par la fenêtre de sa voiture alors qu'il fuyait sur l'A1.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes