Immigration: finie la discorde entre partis, selon Schneider-Ammann

Pour surmonter les difficultés après le "oui" à l'initiative de l'UDC sur l'immigration, la Suisse doit serrer les rangs. "Dorénavant, la zizanie est un luxe", a déclaré Johann Schneider-Ammann. Le ministre de l'Economie pense que l'UDC va s'engager de manière constructive dans les discussions avec l'UE.

En effet, pour le conseiller fédéral, l'UDC "ne peut pas prendre le risque de voir notre économie chuter, avec toutes les conséquences que cela aura pour l'emploi". L'essentiel, à présent, est de "trouver des solutions et de ne pas perdre du temps", assure le Bernois dans une interview au "Matin".

Le gouvernement travaille en ce moment sur un accord provisoire pour les semaines à venir, ajoute Johann Schneider-Ammann, qui se veut rassurant. Car "l'incertitude actuelle est un poison pour tous les gens concernés, scientifiques ou entrepreneurs".

La Suisse a encore une carte à jouer vis-à-vis de l'Union européenne, notamment dans la recherche et la science, "où nous sommes les plus innovants", conclut-il.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes