Implants PIP: le chef de Swissmedic veut un durcissement législatif

Suite au scandale des prothèses mammaires PIP, le patron de Swissmedic reconnaît des failles dans la législation helvétique. Pour l'heure, Swissmedic autorise la mise sur le marché des médicaments, mais n'effectue pas de contrôles pour les dispositifs médicaux tels que les implants."Il est certain que la législation actuelle peut être améliorée", lance le directeur de l'autorité sanitaire fédérale Jürg Schnetzer dans une interview au "Temps" samedi. La loi réserve un traitement distinct aux médicaments et aux dispositifs médicaux, soit tous les instruments, appareils, diagnostics in vitro et autres objets utilisés à des fins médicales, explique M. Schnetzer. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus