Importation frauduleuse de trois tonnes de dopants

Une entreprise suisse a importé depuis l'Allemagne trois tonnes de dopants, dont des stéroïdes et des produits anti-âge. L'importation d'androstènedione est soumise à autorisation, que l'entreprise n'avait pas. Swissmedic a lancé une procédure pénale.

"Trois tonnes, c'est beaucoup. Cela n'arrive pas souvent", a déclaré le porte-parole de Swissmedic, Lukas Jaggi, confirmant à l'ats une information parue dimanche dans le journal "NZZ am Sonntag". "Nous ne savons pas ce que l'entreprise avait l'intention de faire avec ces trois tonnes", a-t-il précisé.

Effets secondaires

L'androstènedione favoriserait la prise de muscles et ralentirait le vieillissement, ce qui en fait un complément alimentaire apprécié. Les études scientifiques n'ont cependant pas pu prouver que le produit agit efficacement sur la croissance musculaire et contre les effets du vieillissement.

Les effets secondaires sont par contre bien connus: augmentation des risques d'infarctus, troubles de la fertilité, chutes de cheveux ou acné.

Cas auprès du Tribunal pénal fédéral

"Ce cas a déjà été traité en première instance auprès du Tribunal pénal fédéral en février dernier", a encore indiqué M. Jaggi. En cas d'infraction à la Loi fédérale sur les médicaments, la peine maximale prévoit cinq ans de prison et 500'000 francs d'amende.

Les douaniers suisses avaient eu vent de l'importation de grosses quantités d'androstènedione en août dernier, en contrôlant les bordereaux de livraison. Ils ont ensuite informé Swissmedic, qui a ouvert une procédure pénale contre les responsables de l'entreprise.

Trois jours après, les autorités ont mené des fouilles dans des immeubles. Le porte-parole de Swissmedic n'a pas souhaité préciser si les trois tonnes de produits ont été saisies à ce moment-là, au vu de la procédure en cours.

Trafic international

Peu après, en septembre dernier, les autorités avaient démasqué un réseau international de trafiquants de produits dopants dans quatre cantons et en Allemagne. Plus de 20'000 ampoules d'anabolisants et de testostérone, ainsi que 140'000 comprimés d'anabolisants avaient été saisis à cette occasion.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes