Initiative UDC: un pas vers l'UE est possible, selon M. Blocher

L'issue la plus grave pour la Suisse dans les négociations avec l'UE ne serait que la suppression des accords bilatéraux, relève Christoph Blocher, arguant qu'en de telles circonstances "nous pouvons très bien vivre sans". Dans une interview parue vendredi dans "Le Temps", il évoque toutefois des solutions "pour faire un pas en direction" des Européens.

Selon le stratège de l'UDC, il existe des "aspects de l'application" de l'initiative contre l'immigration de masse pour lesquels la Confédération peut tendre une main à l'Union européenne: "par exemple, on pourrait dire 'priorité aux Suisses', puis distinguer parmi les étrangers ressortissant des pays européens, qui auraient la préférence avant les nationaux de pays tiers", suggère-t-il.

"Personnellement je n’y suis pas favorable", précise-t-il toutefois. "Mais s’il faut donner quelque chose, ce serait une possibilité."

Autre solution possible selon Christoph Blocher: "nous pourrions admettre que pour les séjours (de ressortissants de pays de l'UE en Suisse) de courte durée, trois mois, il n’y ait pas d’obligation d’obtenir un permis, mais uniquement de s’annoncer à l’autorité".

L'ancien conseiller fédéral souligne cependant qu'une solution avec l'UE sur la libre circulation "n'est pas indispensable". De même, en cas d'échec des négociations, dénoncer l'accord "ne serait pas une catastrophe".

Christoph Blocher juge en outre improbable que l'UE ira jusqu’à résilier les six autres accords des bilatérales. Toutefois, si cela devait arriver, "l’industrie trouvera très vite les moyens de surmonter cet obstacle".

Auteur de l'initiative contre l'immigration de masse, acceptée par le peuple le 9 février, l'UDC s'intéresse à l'application de son texte, effarouchée par la décision du gouvernement de ne pas lui accorder une place au sein du groupe de travail qui en est chargé. "Si la volonté populaire n’est pas respectée, alors l’UDC reviendra avec une initiative de mise en œuvre", rappelle M. Blocher.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes