Initiative Weber: communes récalcitrantes dans le viseur

Les communes qui ne respecteraient pas l'initiative du 11 mars sur les résidences secondaires pourraient s'exposer à des poursuites pénales. L'Office fédéral du développement territorial (ARE) soutient cette mesure et l'a transmise au groupe de travail chargé de mettre en oeuvre le texte de Franz Weber.Le vice-directeur de l'ARE, Stephan Scheidegger, a confirmé à l'ats une information de la "NZZ am Sonntag". L'ARE a intégré cette idée parmi plusieurs autres dans le premier projet d'ordonnance. Les communes visées seraient celles qui auraient déjà dépassé le taux de 20% de résidences secondaires formulé dans l'initiative. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes