Internement à vie pour le criminel sexuel interné précédemment

Le violeur multirécidiviste de 56 ans accusé d'avoir abusé de trois femmes à Bâle entre l'été 2011 et début 2012 après avoir obtenu un assouplissement de son internement sera interné à vie. La justice de Bâle-Ville en a décidé ainsi vendredi tout en le condamnant à 4 ans et demi de prison.

Le Tribunal pénal de Bâle-Ville a suivi en partie le réquisitoire de la procureure qui réclamait l'internement à vie du prévenu et 6 ans de prison. Il a reconnu l'accusé coupable de contraintes sexuelles dans deux cas et de lésion corporelle simple dans l'un d'entre eux.

Il devra verser à ses deux victimes 10'000 et 12'000 francs de réparation pour tort moral. La Cour a en revanche relaxé le prévenu dans le cas d'une troisième femme, aucun abus sexuel n'ayant, en l'occurrence, pu être prouvé.

Inguérissable

Pour le président du tribunal, toutes les conditions à l'internement à vie sont remplies. "Trente ans de thérapies et de tentatives de guérir le prévenu n'ont apparemment servi à rien du tout", a-t-il commenté lors de l'énoncé du jugement.

Durant le procès, les experts psychiatres avaient constaté un risque très élevé de récidive et une impossibilité de guérir le quinquagénaire. Les multiples thérapies infructueuses suivies par le prévenu dans le cadre de ses peines précédentes en sont la preuve, selon eux.

Cas chronique

La procureure avait résumé son cas de "chronique de crimes annoncés". Il y a deux ans, le Tribunal de district de Lucerne avait en effet décidé d'assouplir l'internement prononcé en 1999 contre cet auteur de plusieurs viols.

L'homme avait alors pu emménager dans un appartement en août 2011. C'est là qu'il a drogué deux femmes et en a abusé sexuellement sans les pénétrer, a conclu la Cour. Face aux juges, l'accusé a soutenu n'avoir rien fait contre la volonté des trois femmes, s'estimant même piégé dans l'un des cas.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes