Introduction d'un salaire minimum: Neuchâtel accepte, Genève refuse

Suivant la gauche, les Neuchâtelois ont accepté par 54,64% des suffrages l'inscription du droit au salaire minimum dans la constitution cantonale. Comme le projet ne fixe aucun montant, les autorités devront maintenant mettre en place une loi d'application. La participation au scrutin s'est élevée à 34,7%.A Genève, les citoyens ont en revanche dit "non" à l'initiative pour l'introduction d'un salaire minimum. Ils ont aussi approuvé la modification de la révision de la loi sur l'aide sociale individuelle qui supprime le revenu minimum cantonal d'aide sociale (RMCAS), désavouant ainsi doublement la gauche. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus