Jamais aussi peu de demandes d'asile déposées depuis 2011 en Suisse

La Suisse n'a plus accueilli aussi peu de requérants d'asile depuis début 2011. Elle a enregistré 4861 demandes d'asile pour la période de juillet à septembre 2013, soit une baisse de près de 8 % par rapport au trimestre précédent, et même un recul de 38 % en comparaison avec la même période en 2012, a indiqué mardi l'Office fédéral des migrations (ODM).

"La Suisse a perdu de son attrait", a remarqué l'ODM dans son communiqué. Elargis à janvier, les chiffres confirment cette baisse. Entre janvier et septembre, 15'886 demandes ont été déposées. L'année passée, elles avaient été 22'260, soit une baisse de 29 %, a souligné l'ODM.

Durant le trimestre sous revue, le nombre de requêtes déposées est allé decrescendo, passant de 1819 en juillet, à 1554 et 1488 en août et septembre. "Une évolution plutôt insolite", a commenté l'ODM. Le nombre de demandes d'asile commence généralement à augmenter au plus tard en août.

Tendance extraordinaire

"Une tendance d'autant plus extraordinaire que le taux de demandes d'asile en Europe grimpe actuellement de près de 20 %". L'ODM s'attend toutefois à une hausse en automne, compte tenu des nombreux débarquements au sud de l'Italie en août et septembre.

Les requérants d'asile viennent principalement d'Erythrée (764 demandes, +41 % par rapport au deuxième trimestre 2013), de Syrie (355 demandes, +61,4 %) et du Nigeria (296 demandes, -46 %), selon les statistiques de l'ODM. Depuis les mois de mai-juin, la Confédération a noté une importante régression des requêtes en provenance de la Tunisie, Nigeria, Algérie, Maroc et Gambie.

Des naissances qui gonflent les statistiques

Au contraire, les Erythréens, Syriens, Kosovars, Russes et Chinois ont déposé davantage de demandes d'asile par rapport au trimestre précédent. L'ODM explique la recrudescence des procédures venant d'Erythrée par le nombre élevé d'arrivées au sud de l'Italie et par les nombreuses naissances d'enfants.

Si l'augmentation des requêtes déposées par des Kosovars surprend l'Office, il l'explique par une hausse similaire dans tous les pays européens. Selon l'ODM, il est encore trop tôt pour remettre en cause la procédure d'asile en 48 heures.

Par ailleurs, 5699 demandes d'asile ont été réglées en première instance au cours du troisième trimestre. L'asile a été accordé à 683 personnes et 2610 autres ont reçu un avis de non-entrée en matière. Entre juillet et septembre, 3083 personnes ont quitté la Suisse ou ont été rapatriées.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes