Johann Schneider-Ammann lance la campagne contre le salaire minimum

Johann Schneider-Ammann descend dans l'arène pour contrer l'instauration d'un salaire minimum. Le conseiller fédéral a appelé à rejeter l'initiative populaire des syndicats "pour la protection de salaires équitables". Le scrutin aura lieu le 18 mai.

Le texte demande à la Confédération et aux cantons d'encourager les conventions collectives de travail (CCT). Mais pour les secteurs où cela n'est pas possible, un salaire minimum de 22 francs de l'heure devra être introduit. Cela correspond à un salaire mensuel de 4000 francs pour 42 heures hebdomadaires.

Pour le ministre de l'économie, un salaire minimum aurait des conséquences néfastes sur le marché du travail et le partenariat social. Ce n'est en outre pas le bon moyen de soutenir les personnes à faible revenu.

Le salaire minimum demandé par l'initiative serait le plus élevé au monde, souligne le conseiller fédéral. Il menacerait les emplois et rendrait plus difficile l'accès au monde du travail pour les personnes peu qualifiées et les jeunes.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes