Jura: oui à 76,6% pour lancer un processus pour un nouveau canton

Les Jurassiens sont d'accord à 76,6% contre 23,4% pour lancer un processus afin de créer un nouveau canton avec le Jura bernois. La participation s'est élevée à 64,2%. Aucune des 57 communes n'a dit non. La ville de Moutier (BE) a aussi dit oui à près de 55% des voix.

Le oui a été le plus important dans le district de Delémont, à 79,5%. Dans celui des Franches-Montagnes, il s'élève à 78,6% et dans celui de Porrentruy à 71,5%. Lors du plébiscite de 1974, le oui avait également été le plus massif dans le district de Delémont (76,2% de oui) et des Franches-Montagnes (75,9%) et Porrentruy s'était déjà montré plus réservé (65,7%).

La commune de Vellerat, dernière venue dans le canton du Jura après moult péripéties pour se détacher de Berne, a été dimanche la plus enthousiaste, avec un oui à 94,2% et celle d'Ederswiler, majoritairement germanophone, la moins convaincue avec un petit oui à 50,9%.

La participation a été moins élevée qu'attendu. Les électeurs francs-montagnards ont été les plus nombreux à voter, avec un taux de participation s'élevant à 67,9%. Il se situe à 64,3% dans le district de Delémont et à 62,1% dans celui de Porrentruy. Lors des scrutins de 1974, la participation avait atteint 88,6%.

Moutier dit "oui"

La Ville de Moutier (BE) a elle dit oui à près de 55% des voix. Elle est pour l'heure la seule commune du Jura bernois à dire oui. Dans l'ensemble de la région, le non devrait l'emporter à plus de 65%.

Seul un double oui permettrait de poursuivre le processus en vue de créer une entité de plus de 120'000 habitants formée du Jura et du Jura bernois. Si le non l'emporte dans l'une de ces deux régions, le projet est enterré par les deux gouvernements et le Jura bernois reste au sein du canton de Berne.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus