L'Interprofession du Lait se donne un sursis de 5 mois

A force d'être à la croisée des chemins, le marché laitier tourne en rond. Deux ans après sa création, l'Interprofession (IP Lait), qui devait assurer le bon fonctionnement du marché nouvellement libéralisé, s'est donné un nouveau sursis de cinq mois après le coup de force de la fédération des producteurs.L'IP Lait va tout mettre en oeuvre pour ramener dans son giron la Fédération des producteurs suisses de lait (FPSL) et certaines organisations de producteurs romands, démissionnaires, sans lesquelles elle n'a pas de raison d'être. Lundi lors de son assemblée extraordinaire, son président Markus Zemp, également conseiller national (PDC/AG) a parlé de respect mutuel et de partenariat. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus