L'UDC veut encore plus de discipline dans ses rangs

L'UDC se félicite de l'homogénéité accrue des votes et des positions au sein de son groupe parlementaire depuis le début de la législature. Le départ des parlementaires qui ont fondé le PBD y a notamment contribué. Tirant un bilan à mi-parcours, elle veut cependant discipliner encore davantage ses troupes.

Le chef de groupe parlementaire de l'UDC Adrian Amstutz (BE) s'est déclaré dans l'ensemble satisfait de la position uniformisée des parlementaires UDC. L'intérêt général est prépondérant sur l'intérêt particulier, un ordre qui se retrouve lors des votes.

Le départ des voix opposantes, devenues membres du Parti bourgeois démocratique (PBD), a apporté davantage de clarté dans les opinions défendues, non seulement au sein du groupe mais également vis-à-vis des électeurs, s'est réjoui le président du groupe UDC lundi lors d'une conférence de presse à Berne.

De la discipline

Seule la présence des parlementaires lors des sessions donne du fil à retordre à Adrian Amstutz et Guy Parmelin, vice-président du groupe: "La discipline est un problème", déplorent-ils.

Les deux chefs s'emploient donc non seulement à presser les conseillers nationaux et aux Etats à voter à temps, mais également à préparer correctement leurs dossiers et à participer aux sessions. "C'est un combat de tous les instants".

/ATS


Actualisé le