L'état de santé des étrangers moins bon que celui des Suisses

L'état de santé des étrangers en Suisse est un peu moins bon que celui des indigènes. Par manque de connaissances, notamment linguistiques, les migrants ont en revanche un rapport différent avec le système sanitaire. La prévention y prend moins de place.Réalisée par les offices fédéraux des migrations (ODM) et de la santé publique (OFSP) six ans après le premier exercice du genre, la deuxième enquête sur l'état de santé des migrants confirme des évidences mais tord le cou à certaines idées reçues. Près de 3000 immigrants de Turquie, du Portugal, de Serbie, du Kosovo, de Somalie et du Sri Lanka ont répondu à un questionnaire en septembre 2010. /SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus