L'exécutif chaux-de-fonnier démet l'UDC Jean-Charles Legrix

Séisme politique à La Chaux-de-Fonds. Le Conseil communal a annoncé qu'il retirait avec effet immédiat toutes les charges attribuées à Jean-Charles Legrix, chef du dicastère infrastructures et énergie. Un audit affirme que l'élu UDC s'est rendu coupable de mobbing.

Cet audit indépendant qui devait faire la lumière sur une série de dysfonctionnements au sein de ce département a révélé des actes qualifiés d'inacceptables par l'exécutif en matière de protection de la personnalité ou de surveillance illicite. Le Conseil communal a donc décidé d'agir de manière urgente pour faire cesser ces atteintes et protéger le personnel.

Climat de peur

Les conclusions de cette enquête demandée par le Conseil communal sont très sévères à l'égard de l'élu UDC. Certains de ses actes s'apparentent à du harcèlement. L'attitude de Jean-Charles Legrix a généré une ambiance de peur et de grande souffrance chez de nombreux collaborateurs, a expliqué le Conseil communal. Une situation qui prévalait en particulier à la voirie.

Pour les autorités, ce climat n'était pas acceptable de la part d'un employeur responsable. Ces pratiques mettent en péril la bonne exécution du service public qui est dû à la population, a précisé le Conseil communal chaux-de-fonnier pour justifier sa décision.

Elu par le peuple

Comme Jean-Charles Legrix a été élu par le peuple, il ne peut pas être destitué de sa fonction de conseiller communal, qu'il occupe depuis 2010. Mais il sera désormais à la tête d'un dicastère vidé de sa substance. Tous les services relevant de sa compétence seront répartis entre les quatre autres membres de l'exécutif. La présidence du Conseil communal a été confiée à Pierre-André Monnard.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus