L'hiver 2013/2014 est le troisième plus chaud depuis 150 ans

Adieu bonnets, gants, écharpes! La Suisse a vécu cette année son troisième hiver le plus chaud depuis 1864, a indiqué jeudi MétéoSuisse, à quelques jours de la fin de l'hiver météorologique, le 28 février. Le Tessin a lui connu sa période hivernale la plus humide depuis le début des mesures, dépassant largement le record de 1950/51.

Les thermomètres avaient indiqué des températures plus élevées seulement durant les hivers 2006/07 et 1989/90, a précisé l'institut de météorologie dans un communiqué. L'écart à la norme 1981-2010 s'élèvera certainement entre 1,7 et 1,9 degré, écrit-il.

Ainsi, depuis le 1er décembre, les Bâlois n'ont pas eu de routes gelées en journée, ce qui n'était jamais arrivé depuis l'hiver 1876/1877. Un événement qualifié de "remarquable" par MétéoSuisse. Genève et Neuchâtel n'ont pas vu les flocons tomber cet hiver, à l'exception d'un bref épisode le matin du 29 janvier pour Genève, relève MétéoSuisse.

Situation inverse au sud des Alpes. L'hiver a certes été doux, mais les précipitations y ont été extrêmement abondantes. Du premier décembre au 19 février, il a plu ou neigé 635 mm (soit trois fois plus que lors d'un hiver normal). Lors de l'hiver record de 1951, 538 mm d'eau s'étaient abattus sur le canton. La neige a également été très importante en Haute-Engadine, mais les précipitations ne devraient pas dépasser la fameuse année record.

D'ici la fin du mois, le temps devrait continuer à se montrer clément puisqu'aucune vague de froid n'est prévue, selon MétéoSuisse.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus