La Garde suisse pontificale assermente 30 nouvelles recrues

Trente nouvelles recrues de la Garde suisse pontificale ont prêté serment au pape François. Durant une cérémonie solennelle les hallebardiers ont juré "de servir fidèlement, loyalement et de bonne foi " le souverain pontife et ses successeurs.

Sur les 30 nouvelles recrues, vingt viennent de Suisse alémanique, six de Suisse romande et quatre de la Suisse italienne, a indiqué la Garde suisse. La prestation de serment a eu lieu en présence du ministre de l'intérieur du Vatican, Giovanni Angelo Becciu.

Lundi matin, le souverain pontife avait accueilli la garde papale durant une audience. Il a remerciés chaleureusement les gardes et a rendu hommage à leur travail. "Votre travail est un témoignage authentique. Il exprime le souhait de s'engager pour une mission importante."

Uniforme centenaire

Le pape a également souhaité remercier chaleureusement les familles et les paroisses. C'est également à elles que l'on doit la décision d'engagement des Gardes suisses.

Il a profité de rendre hommage à l'uniforme de la Garde suisse, qui fête cette année son centenaire et qui doit son existence au commandant Jules Repond. La forme et les couleurs de cet uniforme sont connues dans le monde entier et symbolisent dévouement, sérieux et sécurité.

Le souverain pontife a d'autre part souligné l'originalité de chacun d'entre eux. "Dans chaque uniforme il y a une personne précise: avec une famille, avec ses racines, sa personnalité et ses sentiments. Chacun d'entre vous a ses propres souhaits et ses propres projets", a-t-il énoncé.

Souvenir du Sac de Rome

La plupart des recrues s'engagent pour une durée de deux ans. Avec actuellement environ 110 hommes, la Garde suisse protège le pape et son Palais depuis 1506.

En souvenir du Sac de Rome par les lansquenets de l'empereur Charles Quint, le 6 mai 1527, la prestation de serment des nouvelles recrues a lieu chaque année à cette date. Durant ce pillage, 147 Gardes suisses avaient sauvé la vie du Pape Clément VII au prix de la leur.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus