La Suisse a accordé 850 visas à des ressortissants syriens

En un peu plus d'un mois, la Confédération a accordé 850 visas à des ressortissants syriens ayant de la parenté en Suisse, a indiqué vendredi l'Office fédéral des migrations (ODM) dans un communiqué. Début septembre, Berne avait décidé d'élargir la notion de regroupement familial afin de faciliter l'obtention de visas.

Mais jusqu'à présent, seules quelques personnes ayant obtenu ce papier sont arrivées en Suisse. L'ODM en a recensé 44 depuis le début des contrôles dans les aéroports le 11 octobre. Beaucoup d'entre elles demandent un visa par mesure de précaution, mais suivent depuis la Syrie ou à proximité l'évolution de la situation, a relevé l'ODM.

La plupart des visas ont été délivrés à Beyrouth par la représentation suisse au Liban. D'autres demandes ont été accordées à Ammann, en Jordanie, ainsi qu'en Turquie, à Ankara et à Istanbul. Ces trois pays connaissent de forts afflux de réfugiés syriens fuyant la guerre civile dans leur pays.

Evolution des demandes difficile à évaluer

"Il est difficile de prévoir combien de ressortissants syriens déposeront encore une demande dans les mois à venir", a ajouté l'ODM. Dans son communiqué, il a précisé analyser continuellement la situation et être en contact étroit avec les représentations.

L'ODM a recensé quelque 2000 Syriens installés en Suisse, parmi lesquels 400 ont été naturalisés.

Avec la directive du 4 septembre du Département fédéral de justice et police (DFJP), l'accès au territoire helvétique n'est plus réservé aux seuls proches directs (époux et enfants mineurs) de Syriens installés en Suisse. Elle autorise également l'entrée des parents, grands-parents, enfants majeurs, petits-enfants, frères et soeurs et leur famille.

Le DFJP a aussi assoupli sa pratique en matière d'exigences posées. Le lien de parenté devra simplement paraître crédible et les candidats ne devront pas prouver qu'ils disposent des moyens financiers suffisants pour séjourner en Suisse. Dans certains cas, la Confédération pourrait aussi prendre en charge les frais de voyage.

/SERVICE


Actualisé le