La Suisse a exporté moins d'armes pendant le premier trimestre

Les entreprises d'armement suisses ont exporté nettement moins d'armes pendant le premier trimestre 2013 par rapport à la même période de l'année passée. La forte baisse des exportations d'armes vers les Emirats arabes unis est la principale explication à ce reflux.Les exportations entre janvier et mars 2013 se sont montées à 82 millions de francs, en recul de 65%. Pendant la même période en 2012, elles atteignaient 234 millions.La vente de matériel aux Emirats est passée de près de 131 millions de francs pendant le premier trimestre 2012 à 10'623 francs durant la même période en 2013, indique mardi l'Administration fédérale des douanes dans ses statistiques du commerce extérieur.Pour Simon Plüss, porte-parole du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), le début de cette année a été relativement mauvais. Il estime cependant trop tôt pour définir s'il ne s'agit que d'un recul passager ou d'un inversement des tendances à long terme.Vente de PC-12 en 2012La vente de 25 avions d'entraînement PC-12 du constructeur Pilatus aux Emirats arabes unis en 2011 avait rapporté en tout 258,1 millions de francs à l'entreprise suisse. Cette vente avait tiré les statistiques des exportations suisses d'armes vers le haut en 2011 et 2012, 2011 devenant même une année record.Outre les Emirats, l'Inde a également drastiquement réduit ses importations de matériel de guerre en provenance de Suisse, passant de 7,5 millions au premier trimestre 2012 à 322'065 francs cette année. L'Arabie saoudite a elle quintuplé ses importations d'armes suisses, augmentant de 1,2 millions durant la même période en 2012 à 5,4 millions cette année.L'Allemagne en têteLe plus gros acheteur d'armes suisses au premier trimestre 2013 est l'Allemagne. Les exportations vers ce pays représentent plus du quart du total, pour une valeur de près de 21 millions de francs. Ce montant a cependant diminué de plus de moitié, puisqu'il se situait à près de 45 millions entre janvier et mars 2012.L'Italie arrive en deuxième position, avec des importations de matériel suisse pour une valeur de 13,7 millions de francs pendant les trois premiers mois de cette année. Elle est suivie par les Etats-Unis, qui ont acheté pour 8,3 millions de matériel de guerre helvétique, selon les statistiques. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus