La Suisse va accueillir 350 réfugiés syriens d'ici mi-2015

La Suisse va accueillir 350 réfugiés syriens d'ici mi-2015 dans le cadre du projet pilote annoncé en septembre dernier, a indiqué l'Office fédéral des migrations (ODM) lors d'une conférence organisée par le HCR. Un premier groupe de 120 personnes arrivera dès la fin juillet.

Au mois de septembre 2013, la Suisse s'est engagée à réinstaller sur son territoire, dans le cadre d'un projet pilote s'étendant sur trois ans, un contingent de quelque 500 personnes particulièrement vulnérables. A ce jour, 54 sont arrivées, a précisé l'ODM dans un communiqué.

La Suisse accueillera vraisemblablement 350 réfugiés en provenance de Syrie d'ici à la mi-2015. Les 150 autres suivront en 2015. Le prochain groupe, qui comprendra environ 120 personnes, dont 55 femmes et 48 enfants de moins de 14 ans, entrera en Suisse de manière échelonnée dès la fin juillet, a indiqué l'ODM.

Il s'agit de personnes qui ont fui la guerre civile en Syrie et se sont rendues dans les pays voisins, où elles vivent dans des conditions très précaires. Ces personnes, reconnues comme réfugiés par le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), seront hébergées dans un centre d'enregistrement et de procédure de la Confédération durant environ dix jours après leur arrivée en Suisse, puis seront transférées dans leur canton de résidence.

Plus de 34'000 places offertes

Quelque 40 pays ont pris part à la conférence organisée par le HCR vendredi à Genève sur le programme de réinstallation des réfugiés syriens. Trois autres pays que la Suisse, la Belgique, l'Irlande et l'Uruguay ont fait de nouvelles offres, a précisé un porte-parole du HCR Dan McNorton.

Dans le cadre de ce programme de réinstallation humanitaire, le porte-parole a indiqué que les gouvernements ont promis d'accueillir jusqu'ici plus de 34'000 réfugiés syriens. L'Allemagne a offert le plus gros contingent, soit 25'000 places.

Le HCR s'est fixé comme objectifs de réinstaller 30'000 réfugiés syriens vulnérables en 2014, puis 100'000 en 2015 et encore 100'000 en 2016, a affirmé le porte-parole du HCR.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes