La générosité est une affaire de matière grise

Les radins ont moins de matière grise que les généreux, selon une étude menée par des chercheurs zurichois. Le volume d'une certaine région du cerveau influence la disposition des gens à se montrer altruistes, expliquent-ils dans la revue "Neuron".Les participants à l'étude étaient priés de partager des sommes d'argent avec des partenaires anonymes. Ce faisant, leur activité cérébrale ainsi que le volume de matière grise étaient mesurés, indique l'Université de Zurich mercredi. /SERVICE


Actualisé le