La grêle du 20 juin a causé pour 33 millions de francs de dégâts

Les dommages à la vigne et aux cultures occasionnés par la grêle du 20 juin en Suisse romande sont deux fois plus importants que les premières estimations laissaient penser. D'après Suisse Grêle, ils atteignent 33 millions de francs, contre environ 15 millions évoqués au lendemain des violentes précipitations.

Les résultats des expertises menées ces dernières semaines par quelque 170 spécialistes de Suisse Grêle, la Société suisse d'assurance contre la grêle, font état de 25,5 millions de francs de dommages pour la vigne et 7,5 millions pour les autres cultures, écrit mardi Suisse Grêle dans un communiqué.

Les cantons de Neuchâtel et Vaud sont les plus touchés, avec respectivement 12,5 millions et 12 millions de francs de dégâts, (dont 11 et 8,5 millions à la vigne). Suivent Genève (4 millions, dont 3,5 à la vigne), Berne avec les environs du lac de Bienne (3,5/2,5 millions), puis les autres cantons dont Fribourg et le Jura.

Dans les régions touchées, environ 80% des exploitations sont assurées contre la grêle et les autres forces de la nature. Suisse Grêle procédera au règlement des sinistres après les estimations définitives qui auront lieu peu avant la récolte, indique l'assurance. Le paiement devrait être effectué en octobre.

Véhicules: dégâts colossaux

La grêle du 20 juin a provoqué des dégâts sur près de 1100 hectares de vignes, soit 6% de la vendange nationale, estimait début juillet la Fédération suisse des vignerons. L'approvisionnement en vins suisses n'est néanmoins pas remis en question pour 2013 et 2014.

Il n'y a pas que la vigne et les cultures qui paient un lourd tribut à l'orage de grêle: les dommages causés aux véhicules se montent à 150 millions de francs, selon les assureurs. Au chapitre des bâtiments, il faudra compter avec quelques dizaines de millions de francs de dégâts.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes