La honte empêche de nombreux ménages de recourir à l'aide sociale

Un bénéficiaire de l'aide sociale sur deux ressent une honte forte à très forte, selon une étude de la Haute école spécialisée bernoise de travail social (HESB) parue lundi. Ces personnes souhaitent non seulement de l'argent, mais aussi des conseils pour surmonter leurs problèmes.L'équipe de Rosmarie Ruder a interrogé par téléphone 356 personnes ayant déposé une requête d'aide sociale dans les cantons de Berne, Zurich, Lucerne et Grisons. Cette étude, la première du genre en Suisse, a été publiée lundi sous forme de livre. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes