La justice genevoise tape sur les doigts du Credit Suisse

La justice genevoise a interdit provisoirement au Credit Suisse de transmettre aux Etats-Unis des documents et des données concernant un de ses employés. Elle a pris cette mesure superprovisionnelle jusqu'à ce que l'affaire soit jugée sur le fond.Dans son ordonnance transmise mercredi aux médias par Alec Reymond, l'avocat du collaborateur, le Tribunal de première instance de Genève estime qu'aucun motif d'intérêt public ou privé prépondérant ne justifie à l'heure actuelle la transmission par le Credit Suisse de données personnelles à des autorités fédérales américaines. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes