La presse dominicale helvétique évoque les bilatérales avec l'UE

Les négociations entre la Suisse et l'Union européenne (UE) ainsi que la propagation d'Ebola figurent parmi les sujets traités par la presse dominicale suisse. Aperçu des principaux titres. Attention: ces informations ne sont pas confirmées.

"Le Matin Dimanche"/"SonntagsZeitung":

Craignant la contagion, l'UDC demande au Département fédéral de l'intérieur (DFI) et à celui de justice et police (DFJP) d'interdire tout accès à la Suisse aux malades d'Ebola et aux requérants d'asile en provenance des pays touchés. Elle réclame un "train de mesures afin de protéger la population" helvétique, selon les propos du président du parti Toni Brunner (UDC/SG). L'UDC souhaite aussi que les voyageurs arrivant des régions en crise sanitaire ne puissent entrer en Suisse qu'en possession d'un certificat médical attestant de leur bonne santé. Elle exige en outre un renforcement des unités de gardes-frontière, assorti d'un meilleur contrôle, aussi dans les aéroports.

"Le Matin Dimanche":

Selon une idée reçue, avec Via sicura, n'importe quel automobiliste ou motard qui commet un excès de vitesse important sur la route peut finir derrière les barreaux. Cette impression ne résiste pas à l'analyse des faits. D'après une enquête du "Matin Dimanche", basée sur les données fournies par les autorités judiciaires de l'ensemble des cantons romands, depuis le 1er janvier 2013, entre quatre et sept conducteurs ont été condamnés à de la prison ferme (entre un et quatre cas dans le canton de Vaud, un cas en Valais, un à Genève et un à Fribourg). Or le nombre de cas Via sicura jugés depuis lors est d'environ 80 en Suisse romande. Une forte majorité de chauffards s'en tire donc avec du sursis.

"Le Matin Dimanche":

Le Ministère public genevois a ouvert une procédure contre Majid Pishyar, président de la société de joaillerie Gilbert Albert SA et ex-propriétaire du FC Servette, a indiqué au "Matin Dimanche" Henri Della Casa, porte-parole du Parquet genevois. L'Iranien est soupçonné de violation de la loi fédérale sur le travail. Des cotisations AVS auraient notamment été prélevées entre 2011 et 2013 sur les salaires des employés, mais non reversées dans les caisses de la Confédération, un délit relevant du droit pénal administratif. Des auditions de témoins sont en cours, selon le journal. M. Pishyar est aussi soupçonné de ne pas avoir préservé au mieux les employés des dangers menaçant la santé.

"Le Matin Dimanche":

Les jets privés venant de Moscou-Sheremetyevo se font plus rares à l'aéroport de Genève. Entre janvier et septembre 2014, les vols privés sur cette ligne ont diminué de 57% par rapport à la même période en 2013. Entre Moscou-Vnukovo et Zurich, la baisse a été de 13%. Ces chiffres proviennent de WINGX Advance, une entreprise basée à Hambourg et spécialisée dans les statistiques sur l'aviation. Pour son directeur Richard Koe, c'est avant tout "les sanctions à l'encontre de la Russie qui ont donné un coup d'arrêt aux voyages individuels".

"NZZ am Sonntag"/"Schweiz am Sonntag":

Dans les négociations entre la Confédération et l'Union européenne (UE) sur un accord-cadre institutionnel, on ne s'entend pas sur les compétences de la Cour européenne de Justice (CEJ). Alors que les Suisses ne veulent reconnaître les juges européens compétents que dans le cadre du droit européen, leurs interlocuteurs insistent sur le fait que le droit bilatéral entre la Suisse et l'UE doit également relever de la CEJ. Selon le président de la Confédération Didier Burkhalter, la Suisse ne peut accepter la proposition de l'UE si celle-ci s'obstine à ce que les avis de la CEJ soient définitifs.

"NZZ am Sonntag":

L'Association des communes suisses (ACS) demande à la Confédération de s'engager davantage dans la formation des futurs politiciens. Elle suggère l'adoption de nouvelles incitations financières pour rendre cet engagement citoyen plus attractif. D'après Ulrich König, directeur de l'association, l'idée d'exonérer de l'impôt les revenus de leur activité milicienne mérite un examen approfondi. Environ 15'000 citoyens sont actifs dans les exécutifs communaux helvétiques. Il est toutefois toujours plus difficile pour les communes de trouver des volontaires.

"Schweiz am Sonntag":

Les 18 jihadistes qui sont revenus en Suisse ces dernières années, selon le Service de renseignement de la Confédération (SRC), sont apparemment libres comme l'air. Le Ministère public de la Confédération (MPC) ne mène actuellement qu'une seule procédure contre un homme accusé de soutien à une organisation criminelle. Il n'y a donc pas motif à l'emprisonner.

/ATS


Actualisé le