La rente minimale augmente de 5 francs par mois en 2015

Les bénéficiaires de l'AVS et de l'AI devront se contenter de hausses de rentes minimes en 2015. La rente minimale augmentera de 5 francs par mois, la maximale de 10. Le Conseil fédéral a procédé mercredi à quelques adaptations dans le secteur des assurances sociales.

Le montant de la rente minimal AVS/AI passera de 1170 à 1175 francs par mois, celui de la rente maximale de 2340 à 2350 francs. Les prestations complémentaires destinées à couvrir les besoins vitaux des rentiers dans le besoin progresseront aussi légèrement: de 19'210 à 19'290 francs par an pour les personnes seules, de 28'815 à 28'935 pour les couples et de 10'035 à 10'080 pour les orphelins.

L'augmentation des rentes engendrera des dépenses supplémentaires de 201 millions de francs, dont 176 millions pour l'AVS et 25 millions pour l'AI. La hausse des prestations complémentaires à l'AVS et à l'AI induira des dépenses supplémentaires de 400'000 francs et de 300'000 francs pour les cantons.

Indépendants davantage sollicités

Côté cotisations, les montants minimaux ne changeront pas pour les indépendants et les personnes sans activité lucrative (480 francs par an). En revanche, le barème dégressif pour les indépendants sera revu à la hausse.

Quelques corrections sont prévues aussi dans la prévoyance professionnelle. Le montant de la déduction de coordination dans la LPP passera de 24'570 à 24'675 francs, alors que le seuil d'entrée pour pouvoir cotiser au deuxième pilier sera relevé (de 21'060 à 21'150 francs par an).

Déduction fiscale

Quant à la déduction fiscale autorisée en matière de prévoyance individuelle liée (pilier 3a), elle atteindra 6768 francs (6739 aujourd'hui) pour les personnes affiliées au 2e pilier et 33'840 francs (33'696) pour les indépendants.

Autre nouveauté dès janvier, les jeunes jusqu'à 25 ans exerçant des petits boulots ne seront plus obligés de cotiser à l'AVS. Les revenus n'excédant pas 750 francs par année et par ménage seront exemptés.

/ATS


Actualisé le