Le Conseil fédéral veut mieux piloter les mesures d'accompagnement

L'application des mesures d'accompagnement à la libre circulation des personnes, qui visent à lutter contre la sous-enchère salariale, peut être améliorée. Critiqué par la commission de gestion du National, le Conseil fédéral va consolider leur pilotage. Quatre postes seront créés.Le gouvernement va suivre les recommandations de l'organe de surveillance parlementaire, écrit-il vendredi. Il charge le Département fédéral de l'économie (DFE) de consolider le "pilotage stratégique et opérationnel" des mesures d'accompagnement à l'accord sur la libre circulation avec l'Union européenne (UE). /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes