Le Conseil national veut la formation de plus de médecins

La Suisse doit former davantage de médecins. Le National a approuvé jeudi, par 136 voix contre 44, une motion de Jacques Neirynck (PDC/VD) exigeant des mesures supplémentaires pour y parvenir. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Le texte prévoit de fédéraliser une ou plusieurs facultés de médecine, d'en créer une au Tessin et d'autoriser les Ecoles polytechniques fédérales (EPF) à décerner un bachelor en médecine. L'élu démocrate-chrétien exige aussi que la Confédération assume davantage la charge financière des facultés de médecine des universités cantonales.

Le nombre de médecins formés chaque année se situe actuellement autour de 700, alors qu'il en faudrait 1200 à 1400, a argumenté M. Neirynck. Le nombre de candidats aux études de médecine s'élève à 3400 en moyenne, mais un tiers d'entre eux seulement sont admis dans les facultés. Conséquence: la Suisse doit importer de nombreux médecins, ce qui est inacceptable aux yeux du motionnaire.

Il est important de faire quelque chose pour la formation des médecins, a admis le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Mais ce domaine relève de la responsabilité des cantons, a-t-il plaidé. Le ministre a aussi relevé que plusieurs projets sont déjà en cours, tant au niveau cantonal que fédéral, avec par exemple le Masterplan en faveur des médecins de famille.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes