Le FNS crée 40 postes de boursiers pour des jeunes chercheurs

Le Fonds national suisse (FNS) a créé 40 nouveaux postes de professeurs boursiers. Avec ce soutien, des jeunes chercheuses et chercheurs pourront mener à bien leur propre projet et constituer leur équipe de recherche au sein d'une université suisse ou d'une EPF.

La contribution moyenne se monte à 1,45 million de francs, répartie sur quatre ans, a annoncé mercredi le FNS. Depuis le début du programme en 1999, 569 professeurs boursiers ont profité de ces subsides.

L'idée est d'aider des jeunes chercheuses et chercheurs prometteurs à entamer leur carrière académique en Suisse. Cette année, 30% des chercheurs à bénéficier de ce poste sont même rentrés exprès depuis l'étranger dans ce but.

Parmi les bénéficiaires figurent 45% de femmes, un taux qui n'était que de 23% en moyenne ces dernières années. Par ailleurs, 80% des chercheurs soutenus jusqu'en 2008 ont depuis été nommés à des postes fixes de professeurs.

La nouvelle volée se répartit sur sept universités et les deux Ecoles polytechniques fédérales (EPF). L'Université de Zurich obtient dix boursiers, suivie de Fribourg et Lausanne (6), Bâle (5), l'EPFZ (4), Berne et Genève (3), Lucerne (2) et l'EPFL (1).

Depuis 2009, le FNS attribue également des bourses de professeurs à des chercheurs en milieu clinique. Il a jusqu'à présent alloué 17 subsides de ce type.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes