Le Genevois arrêté en Inde libéré sous caution

Le Genevois de 24 ans arrêté le 29 juillet en Inde a pu sortir de prison vendredi. Accusé de soutenir les maoïstes, il a été libéré moyennant une caution de 100'000 roupies (1480 francs). Son retour en Suisse est encore en négociation.

"Il a été libéré en début d'après-midi heure suisse", a précisé à l'ats son avocat à Genève, Nicolas Capt. "Il se trouve au Kerala (Etat du sud de l'Inde, NDLR), avec sa compagne et ses avocats" indiens, a-t-il précisé. Mais son client ne fera aucune déclaration pour l'heure, souligne l'avocat.

Son retour en Suisse ne peut être encore envisagé. "Nous examinons quelles garanties nous pouvons fournir pour qu'il puisse quitter le pays", explique Me Capt. Si un procès doit avoir lieu, il faudra prouver que le Genevois se rendra à son audience.

La demande de libération sous caution avait été acceptée jeudi par la Haute Cour de Kochi. Une première demande avait été rejetée vendredi dernier par le tribunal de Kodungalloor.

Activité politique interdite

Le Suisse avait été arrêté le 29 juillet dans l'Etat du Kerala, dans le sud de l'Inde. Il participait à une cérémonie en hommage à un leader maoïste décédé en juin alors qu'il manipulait des bombes.

Le jeune homme est accusé d'avoir violé la loi qui interdit aux touristes étrangers de prendre part à des activités politiques en Inde. Son avocat rejette toute volonté délictueuse de son client.

Des livres avaient été retrouvés avec le Suisse, qui voyageait avec sa compagne. Mais aucun élément saisi dans sa chambre d'hôtel ne permet de le lier aux rebelles maoïstes, selon la police, citée par le journal "Times of India".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes