Le SECO a reçu 12'314 réclamations en deux ans - 62 plaintes

Le renforcement, il y a deux ans, de la protection des consommateurs contre les arnaques commerciales continue de porter ses fruits. A fin avril 2014, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) avait reçu 12'314 réclamations. Dans 62 cas, l'affaire a débouché sur une plainte.

Consommateurs et entreprises semblent toujours mieux connaître leurs droits. Ainsi il y a eu moins de 5000 réclamations durant la première année et plus de 7000 durant la deuxième. On retrouve le même rapport dans le nombre de cas qui ont fini en plainte: 17 durant les 12 premiers mois et 45 lors des 12 suivants.

Sur ces 62 plaintes, 24 concernent des appels téléphoniques non désirés, a indiqué mercredi Marie Avet, porte-parole du SECO confirmant une information du "Blick". Selon la loi sur la concurrence déloyale, entrée en vigueur en avril 2012, les entreprises agissent illicitement si elles appellent des personnes qui ont fait inscrire un astérisque à côté de leur numéro de téléphone dans l'annuaire.

De tels appels représentent même les deux tiers des réclamations, a précisé la porte-parole. Et cette dernière d'ajouter que, sur les 62 cas qui ont donné lieu à des plaintes, près de la moitié sont encore pendants auprès des autorités cantonales de poursuite pénale. L'an dernier, deux sur 17 avaient abouti à des condamnations. Le SECO devrait publier cette semaine les chiffres détaillés en la matière.

Le SECO s'est contenté de donner un avertissement à 121 entreprises. Celles-ci ont été rendues attentives par écrit aux infractions dont elles se sont rendues responsables. Près de la moitié d'entre elles ont donné suite, modifiant leur comportement.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus