Le recrutement des employés de banque sur la sellette

Extrait de casier judiciaire, inspection de Facebook et tests de personnalité. Les banques n'ont pas attendu l'affaire Hildebrand pour examiner les employés de banque sous toutes les coutures avant un recrutement. Mais les méthodes restent largement secrètes.L'employé licencié par la banque Sarasin après avoir divulgué des données confidentielles sur l'ex-président de la Banque nationale suisse Philipp Hildebrand n'a pas seulement violé le secret bancaire. Il a manifestement agi par conviction politique, ce qui pose la question de sa sélection. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes