Le revenu des paysans à la hausse en 2013

Le revenu des agriculteurs est à la hausse cette année. Il devrait augmenter de 8% par rapport à 2012, selon les premières estimations de l'Office fédéral de la statistique (OFS). La reprise dans la production animale et le recul des coûts de production sont à l'origine de cette embellie.

Après une baisse en 2012, le revenu du secteur agricole qui rémunère principalement le travail et le capital des familles paysannes est estimé pour 2013 à plus de 2,9 milliards de francs, soit 216 millions de plus que l'an dernier, selon un communiqué de l'OFS.

Cette amélioration a été obtenue en dépit de récoltes médiocres dues aux mauvaises conditions météorologiques. En revanche, la production animale a progressé pour le lait et les porcs, tirant vers le haut l'ensemble du secteur.

La valeur de production totale est estimée à plus de dix milliards de francs, soit une hausse de 0,8% (+81 millions de francs). Les paiements directs versés aux paysans ont eux reculé de 0,5% (-14 millions de francs). Les coûts de production ont également diminué de 1,5% (-149 millions).

Les coûts de production ont également diminué de 1,5% (-149 millions). Ce recul est principalement dû à une année fourragère médiocre pour nourrir le cheptel, une valeur moindre qui pourrait se reporter sur l'année suivante si les stocks devaient s'avérer insuffisants. La baisse des prix sur les équipements a aussi eu un effet bénéfique.

Patates: pire récolte depuis 100 ans

Côté récoltes, la production végétale a reculé de 5,4% (-229 millions de francs) par rapport à 2012. Selon les régions et les cultures, les rendements et la qualité ont souffert d'un hiver long et d'un printemps pluvieux et froid.

Les grandes cultures (céréales, betteraves sucrières, pommes de terre) reculent de 10%. Selon les premières estimations, la récolte de pommes de terre est particulièrement mal partie: il s'agirait de la plus mauvaise année depuis 100 ans, avec moins de 345'000 tonnes pour une valeur de production de moins de 150 millions de francs.

Côté élevage, la production animale a augmenté de 6% (+280 millions de francs) et représente plus de 49% de la valeur de production de l'agriculture.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes