Le sort du Gripen est désormais entre les mains du Parlement

Le sort du Gripen est entre les mains du Parlement. Le Conseil fédéral lui a transmis sa proposition d'acheter 22 avions de combat suédois pour 3,126 milliards de francs. Selon lui, le financement devrait passer par un fonds, ce qui permettrait de combattre le projet par référendum.Le peuple sera certainement le plus grand obstacle, a reconnu le ministre de la défense Ueli Maurer devant la presse. Il faudra rappeler qu'il en va de la sécurité et de la prospérité qui lui est liée. Mais auparavant le conseiller fédéral s'attend à affronter les critiques des médias, des milieux fâchés et du Parlement. /SERVICE


Actualisé le