Le sort du Gripen est désormais entre les mains du Parlement

Le sort du Gripen est désormais entre les mains du Parlement. Le Conseil fédéral lui a transmis sa proposition d'acheter 22 avions de combat suédois pour 3,126 milliards de francs. Selon lui, le financement devrait passer par un fonds, ce qui permettrait au peuple de se prononcer.Le projet d'acquérir des Gripen, dont la variante retenue n'existe pour l'instant que sur le papier, suscite depuis des mois la controverse. Les critiques émanent aussi bien de la gauche, opposée à tout achat de jets, que de la droite, où certains regrettent que l'on ait écarté les Eurofighter du consortium européen EADS et les Rafale du Français Dassault, plus performants mais plus chers. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes