Le supplément pour courant vert relevé à 0,6 centime dès 2014

Le prix de l'électricité risque d'augmenter l'an prochain. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de relever le supplément pour le courant vert et la protection des eaux de 0,45 à 0,60 centime par kilowattheure afin de financer pour 345 millions de francs de mesures.

Pour un ménage de quatre personnes avec une consommation annuelle moyenne de 5000 kWh, la charge passera de 22,50 à 30 francs, soit une hausse de 7,50 francs.

Depuis début 2009, la production d'électricité renouvelable est encouragée par le biais de la rétribution à prix coûtant (RPC) du courant injecté. Tous les consommateurs paient un supplément par kilowattheure consommé. Le Conseil fédéral peut l'augmenter selon les besoins jusqu'à 0,9 ct./kWh, a décidé le Parlement en juin 2010.

Le passage des 0,45 ct.,/kWh en vigueur depuis 2012 à 0,6 ct./kWh l'an prochain profitera uniquement à la RPC, relevée de 0,35 ct./kWh à 0,5 ct./kWh. Le supplément pour la protection des eaux reste inchangé à 0,1 ct./kWh. Il permettra de financer 57 millions de francs de mesures de protection des eaux.

Hausse indispensable

Le supplément pour le courant vert permettra de générer 288 millions de francs pour financer les mesures selon la loi sur l'énergie. Son augmentation est indispensable pour financer la production supplémentaire d'énergie renouvelable attendue, précise le Conseil fédéral.

Celle-ci devrait atteindre 1,6 milliard de kWh en 2014 et faire augmenter les coûts liés à la RPC de 50 millions à 330 millions de francs. La hausse est notamment due à l'augmentation significative des contingents pour le photovoltaïque.

Des dépenses de l'ordre de 60 millions sont aussi à prévoir en raison d'un changement du système de la RPC demandé par le Parlement. Dès l'an prochain, les petites installations photovoltaïques d'une puissance inférieure à 30 kW seront dédommagées via une rétribution unique de départ et non plus via la RPC.

Les coûts des autres mesures qui devront, selon la loi sur l'énergie, être financées par le supplément sur les coûts de transport se chiffreront probablement à 122 millions de francs. Il s'agit notamment des remboursements aux gros consommateurs, des appels d'offres publics et des pertes dues aux cautions pour la géothermie.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus