Les Bernois font la loi dans les ronds de sciure

Dimanche après-midi, la fièvre montait à la Fête fédérale de lutte et des jeux alpestres à Berthoud, à l'occasion des finales mettant aux prises les meilleurs combattants. Durant la matinée, ce sont les lutteurs bernois qui ont dominé les joutes dans les ronds de sciure.

Le matador local emmentalois Matthias Sempach virait seul en tête à la mi-journée, suivi par deux autres Bernois, Christian Stucki et Matthias Glarner. Du coup, l'ambiance est excellente dans le secteur bernois de la tribune. Si le public s'enthousiasme pour les belles passes de lutte, il reste "fair-play", a constaté une journaliste de l'ats sur place.

D'ailleurs, les plus de 50'000 spectateurs installés dans l'Arena ainsi que les milliers d'autres qui se trouvent dans l'aire de la fête se comportent de manière paisible et disciplinée. Les déchets sont recyclés soigneusement et on ne constate pratiquement pas de cohue aux entrées et aux sorties.

Ambiance très festive

La cérémonie officielle, qui a démontré une fois de plus l'attachement emmentalois aux traditions, a été très applaudie. Choeurs de jodleurs, joueurs de cor des Alpes, lanceurs de drapeaux, jolies jeunes filles en costume bernois traditionnel et robustes messieurs en gilet ont donné exactement l'image que l'on aime si volontiers se représenter de cette région.

Dans son discours, le président de la Confédération Ueli Maurer a invoqué les racines, les valeurs et la prévoyance, des concepts indispensables, à ses yeux, pour aborder l'avenir.

Afflux de spectateurs

Comme la veille, Berthoud a connu dès tôt le matin un fort afflux d'amateurs de lutte. Mais cette transhumance n'a pas posé de problèmes. Des dizaines de milliers de personnes arrivaient déjà sur l'aire de la manifestation pendant que les derniers rescapés des fêtes nocturnes prenaient le chemin de la maison.

A midi, c'était de nouveau la cohue, des dizaines de milliers de personnes souhaitant se ravitailler en même temps. Les brigades de cuisine et les grilleurs de saucisses, brochettes et autres hamburgers avaient donc fort à faire pour satisfaire les nombreux appétits.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus