Les Suisses expatriés au Japon se souviennent surtout du séisme

Un an après le séisme, le tsunami et la catastrophe de Fukushima, la vie est revenue à la normale pour les Suisses expatriés au Japon. Ils gardent toutefois un souvenir marquant du tremblement de terre et se disent déçus par l'attitude des médias occidentaux et leur traitement alarmiste de l'événement."J'ai cru que c'était la fin du monde", confie à l'ats Claudine Peretti, une Vaudoise installée au Japon depuis une quarantaine d'années. Elle se trouve à son travail lorsque la terre se met à trembler le 11 mars 2011. Contre toutes les consignes de sécurité, ses collègues et elle se ruent à l'extérieur. "Devant nous, un immeuble de 60 étages tanguait. Tout se balançait: arbres, poteaux téléphoniques". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus