Les Suisses refusent un nouvel affaiblissement du secret bancaire

Plus de la moitié des Suisses (54%) sont opposés à l'abolition du secret bancaire pour les contribuables helvétiques, ressort-il d'un sondage commandé par le magazine "Bilan". La tendance au refus apparaît plus marquée en Suisse alémanique qu'en Suisse romande.Les Romands sont en effet 48% à se prononcer contre l'abandon du secret bancaire pour les contribuables nationaux, lit-on dans la dernière livraison du bimensuel économique à paraître mercredi. La question porte sur la possibilité ou non pour le fisc d'accéder à des comptes bancaires pour la soustraction fiscale simple. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes