Les archives de l'armée seront inacessibles 80 ans au lieu de 50

Les archives de l'armée restent inaccessibles 30 ans de plus. Le Département fédéral de la défense (DDPS) a demandé à celui de l'intérieur de bloquer pendant 80 ans plutôt que 50 l'accès à ses archives, a indiqué Karin Suini, porte-parole du DDPS, confirmant un article de la "Schweiz am Sonntag". La décision est discrètement entrée en vigueur le 1er janvier 2014.

Le blocage des archives militaires "concerne tous les documents déjà classifiés". La plupart d'entre eux mentionnent des lieux géographiques, des coordonnées de bâtiments et d'infrastructures militaires ou de bunkers encore actuels, a précisé Karin Suini.

A l'origine de cette prolongation de l'interdiction se trouve la décision des archives fédérales de permettre l'accès en ligne de toutes les tables des matières, explique le DDPS.

De nombreux documents auraient ainsi pu être consultés partout dans le monde."Nous avons fait cette demande pour des questions de sécurité", relève Karin Suini.

Accès au cas par cas

Les documents interdits d'accès sont actuellement en cours d'évaluation, et certains pourraient être déclassifiés avant le délai de 30 ans, ajoute-t-elle. Et de souligner qu'il ne s'agit pas d'un blocage absolu: les demandes d'accès aux documents seront analysées au cas par cas.

La restriction de l'accès aux archives n'est toutefois pas anodine. Pour rappel, le Conseil fédéral avait décrété un embargo pendant plus de 10 ans sur les archives fédérales concernant l'activité économique d'entreprises suisses pendant l'apartheid en Afrique du Sud.

Il voulait ainsi protéger les groupes suisses qui faisaient l’objet de plaintes collectives déposées aux Etats-Unis. Suite à un jugement rendu en décembre 2013 et rejetant les plaintes collectives contre les entreprises, le gouvernement a finalement levé en juin son embargo.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes