Les cantons dépensent plus de 300 millions pour les bourses

Les cantons ont dépensé en 2012 environ 318 millions de francs pour des bourses et prêts d'étude. Quelque 50'000 étudiants en ont profité. Les montants varient de manière considérable d'un canton à l'autre.

Les cantons ont investi 302 millions de francs sous forme de bourses et à peine 16 millions sous forme de prêts d'étude, a indiqué l'Office fédéral des statistiques (OFS) jeudi dans ses dernières publications.

Les contributions à la formation ont atteint leur plus haut niveau en 1993 avec 357 millions et ont ensuite baissé jusqu'en 2009 pour se situer à environ 300 millions. Hormis une année 2010 assez faste avec 328 millions, la tendance est à nouveau à la baisse. En tenant compte du renchérissement, le montant des bourses a reculé de 22% depuis 1993 et les prêts d'étude de 57%.

La Confédération a subventionné les aides à la formation à hauteur de 25 millions de francs en 2012, soit presque 100 millions de moins qu'en 1993. L'Etat participait alors encore pour un tiers aux coûts des cantons. En 2012, cette contribution fédérale est passée à 8%.

Moyenne de 6500 francs

Le montant des bourses octroyées se montait en moyenne à près de 6500 francs en 2012. Les plus élevés atteignaient 9100 francs dans le canton de Vaud et 8400 dans le canton de Zurich. Les plus modestes ont été attribués par les cantons de Neuchâtel et Valais avec respectivement près de 4000 et 4600 francs.

Proportionnellement à la population des cantons, la plupart des bénéficiaires sont domiciliés en Valais, aux Grisons et dans le Jura. Ceux qui touchent le moins d'aides proviennent de Zurich, Zoug et Glaris.

Sur l'ensemble de la Suisse, 54% du montant des bourses et prêts d'étude a été distribué à des étudiants des Hautes écoles et 45% à des étudiants du secondaire supérieur, soit à des jeunes fréquentant une école professionnelle ou une école de formation générale. Mais 43% des bénéficiaires étudiaient dans les Hautes écoles, tandis que 56% étaient encore sur les bancs d'école du secondaire supérieur.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes