Les cantons latins majoritairement favorables à la caisse publique

La Conférence latine des affaires sanitaires et sociales (CLASS) recommande majoritairement d'accepter l'initiative pour une caisse publique d'assurance-maladie. Cette solution est la seule à même de donner aux assurés la garantie d'une utilisation appropriée, efficace et transparente de leurs primes, dans le respect du principe de solidarité, estime-t-elle.

Les primes doivent couvrir les coûts effectifs de la santé et non permettre aux assureurs maladie de réaliser des surplus de recettes, utilisés au détriment des assurés de l'assurance obligatoire qui les ont générés, indique la CLASS dans un communiqué.

Une caisse maladie unique ne permettra pas de faire diminuer automatiquement les coûts de la santé, admettent les directrices et directeurs latins cantonaux des affaires sanitaires et sociales. "Mais elle est cependant la seule en mesure de garantir une réelle concordance entre les primes et les coûts de la santé".

En outre, une caisse publique supprimera la "pseudo-concurrence" actuelle et la chasse aux bons risques, poursuit la CLASS dans son argumentaire. Elle permettra également de réduire les coûts administratifs de fonctionnement et garantira des prestations de qualité, ainsi que le libre choix du médecin.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes