Les détracteurs du plancher face à l'euro critiqués au National

Les partisans d'une suppression du cours plancher de 1,20 franc pour un euro ont été fortement critiqués jeudi au Conseil national. Même l'UDC a mis de l'eau dans son vin. Pas question officiellement pour ce parti de remettre en cause la politique de la Banque nationale (BNS). Celle-ci avait annoncé un peu plus tôt le maintien de sa stratégie.Il appartiendra à la BNS de déterminer quand la Suisse retrouvera une solution normale, a admis Christoph Blocher (UDC/ZH). Tout en précisant qu'il ne fallait pas forcément rester longtemps à un taux de 1,20 franc au risque de devoir affronter une inflation. Même ton chez le président de l'Union suisse des arts et métiers (USAM) Jean-François Rime. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes