Les gardes-frontière interceptent des cambrioleurs grâce à un drone

Les gardes-frontière ont intercepté trois cambrioleurs présumés grâce un drone de l'armée dans la nuit de vendredi à samedi dans le Mendrisiotto (TI). Deux de ces trois Roumains faisaient déjà l'objet de mandats d'arrêt pour délits contre la propriété.

Les cambrioleurs présumés ont été mis en fuite près de Mendrisio par une habitante qui a donné l'alerte. La police cantonale s'est alors mise à leur recherche, a indiqué dimanche le corps des gardes-frontière.

L'engagement du drone a été possible parce que le corps des gardes-frontière menait au même moment une action ciblée contre la criminalité transfrontalière dans la région frontière du Tessin. L'engin volant, équipé d'une caméra infrarouge, a permis de localiser les trois malfrats en un quart d'heure.

Un des hommes se déplaçait encore sur la route alors que l’autre se cachait dans un buisson. Le troisième suspect a été arrêté dans un champ dans la région de Ligornetto. Agés de 42, 44 et 52 ans, les Roumains arrêtés sont soupçonnés d'avoir commis plusieurs cambriolages dans la région.

Depuis 2006

Le corps des gardes-frontière utilise depuis 2006 des drones de type ADS 95 Ranger. Ils sont engagés plusieurs fois par année et dans différentes régions frontière de Suisse. La partie technique et aéronautique est assurée par les forces aériennes tandis que la conduite de l’engagement est du ressort du Corps des gardes-frontière.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes