Meurtre d'Adeline: les procédures respectées, selon les HUG

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) estiment que les procédures en vue de la sortie accompagnée du détenu qui a tué sa sociothérapeute jeudi ont été respectées. Pour le reste, ils estiment que l'expertise demandée par le Conseil d'Etat devra évaluer leur bien-fondé.

Le meurtrier présumé a fait l'objet d'une expertise psychiatrique détaillée en 2011, ont indiqué les HUG mardi, à la suite d'un article publié dans la "Tribune de Genève" sur ses évaluations psychiatriques. Peu après son arrivée à La Pâquerette, en avril 2012, il a bénéficié d'un suivi bimensuel de la part du service de psychiatrie pénitentiaire des HUG.

Le rapport psychiatrique circonstancié de ce service a été livré à l'appréciation du Service d'application des peines et des mesures (SAPEM) qui s'est prononcé sur le principe d'une sortie accompagnée. Selon la procédure, le SAPEM s'est aussi basé sur un rapport de la direction de La Pâquerette, notent les HUG.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus