Mikhaïl Khodorkovski veut s'établir au bord du lac de Zurich

L'entrepreneur et opposant russe Mikhaïl Khodorkovski souhaite s'installer à Rapperswil-Jona, au bord du lac de Zurich. Il a déposé une demande d'autorisation de séjour auprès du canton de Saint-Gall, ce dont le maire de Rapperswil-Jona se réjouit.

"La demande est en cours auprès de l'Office fédéral des migrations", a déclaré jeudi le secrétaire général du Département de la sécurité et de la justice saint-gallois, Hans-Rudolf Arta, confirmant une information parue dans les quotidiens "Blick" et "Obersee Nachrichten". Khodorkovski louerait une villa à Rapperswil-Jona, selon ces quotidiens.

Le maire de la ville, Erich Zoller, a partagé une pizza avec le prestigieux nouvel arrivant. "Bien sûr que nous sommes satisfaits", a déclaré jeudi à l'ats M. Zoller. Il reste encore cependant beaucoup de décisions à prendre en lien avec le nouveau domicile de M. Khodorkovski, notamment la question des impôts.

Mikhaïl Khodorkovski a été condamné en 2005 pour fraude fiscale et est resté emprisonné jusqu'à la fin 2013. Il est arrivé en Suisse au début janvier, après avoir été gracié juste avant Noël.

Famille en Suisse

Sa femme et ses deux fils vivent déjà depuis longtemps en Suisse. Les enfants fréquentent une école dans le canton de Saint-Gall.

L'ex-oligarque était devenu milliardaire grâce au négoce du pétrole. M. Khodorkovski passait pour être l'une des personnes les plus riches de Russie avec une fortune estimée à 15,2 milliards de dollars.

Au cours de sa carrière, il a exercé une influence croissante sur la politique russe. Le magnat du pétrole a accusé le gouvernement russe de corruption et s'est profilé comme adversaire du président Poutine.

Après l'arrestation et l'inculpation de M. Khodorkovski et suite à une demande d'entraide judiciaire, le Ministère public de la Confédération avait gelé en 2004 la somme de 6,2 milliards de francs appartenant à Yukos et déposés sur des comptes en Suisse. Les avocats de M. Khodorkovski avaient alors déposé un recours, et le Tribunal fédéral avait ordonné le déblocage de l'argent en 2007.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes