Mühleberg (BE): l'inspection fédérale formule 26 requêtes

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) remplit les exigences de sécurité pour le fonctionnement en cours. L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a toutefois constaté que des améliorations sont nécessaires. Elle a formulé 26 requêtes.

L'autorité compétente demande notamment de développer les contrôles périodiques et la surveillance du vieillissement. L'exploitant BKW devrait aussi actualiser les analyses des défaillances et des systèmes de sécurité, écrit l'IFSN à l'issue du réexamen périodique de l'installation.

L'instance fédérale enjoint la centrale à mettre en oeuvre les mesures recommandées l'an dernier par les experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Elle doit par ailleurs réduire les déchets radioactifs.

La protection contre l'hydrogène produit en fonctionnement normal nécessite une optimisation. Il en va de même pour la fiabilité des soupapes de sécurité et la protection d'urgence.

Moins de rejets radioactifs

L'IFSN avait déjà exigé en 2005 que la centrale diminue les rejets radioactifs dans les eaux usées, ce qu'elle a fait. Ces rejets demeurent certes "en dessous des limites légales fixées", précise Georg Schwarz, directeur de la surveillance des installations nucléaires à l'IFSN. Mais l'exploitant doit s'engager pour faire baisser encore leur volume, indique-t-il.

Le conseil d'administration de BKW a décidé en octobre dernier la mise hors service de la centrale nucléaire de Mühleberg en 2019. Suite à cette décision, l'IFSN a émis 18 mesures à mi-novembre. Les 26 requêtes de la prise de position sur le réexamen périodique de sécurité viennent s'y ajouter.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes