Mühleberg: le calendrier pour les prochaines années

Pour pouvoir exploiter la centrale de Mühleberg jusqu'en 2019, les BKW doivent remettre à l'IFSN un nouveau plan de rééquipement valable pour les six dernières années. L'exploitant doit aussi présenter une planification de la désaffectation, qui durera une quinzaine d'années.

En décidant de débrancher Mühleberg en 2019, les Forces motrices bernoises (BKW) renoncent à une exploitation à long terme, a commenté mercredi le directeur de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) Hans Wanner, cité dans un communiqué de l'organe de contrôle.

Cette décision fixe désormais une "base contraignante" pour la planification du reste de l'exploitation, ajoute-t-il. Le nouveau plan de rééquipement des BKW devra montrer comment l'exploitant entend "assurer l'amélioration nécessaire de la sécurité de la centrale" jusqu'à l'arrêt de son exploitation, écrit l'IFSN.

L'Inspection fédérale étudiera alors cette planification et se prononcera sur sa validité. Il n'est pas certain qu'elle l'accepte, a averti Urs Gasche, président du conseil d'administration des BKW, devant les médias à Berne.

Pas encore de délai fixé

Comme l'IFSN ne s'attendait pas à la décision des BKW, l'organe n'a pas encore fixé de délai à l'exploitant pour le dépôt de son nouveau plan, a précisé David Suchet, porte-parole de l'IFSN, interrogé par l'ats. Impossible aussi pour le porte-parole d'indiquer de combien de temps l'IFSN aura besoin pour se prononcer. "Cela dépendra de ce que les BKW proposent".

Au lieu des plusieurs centaines de millions de francs qui auraient été nécessaires pour pouvoir poursuivre une exploitation à long terme, les investissements désormais prévus pour le rééquipement se limitent à 15 millions.

La planification de la désaffectation doit désormais elle aussi commencer, indique l'IFSN. But de l'opération: assurer également la sécurité du site après l'arrêt de son exploitation.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes