Neige et glace déclinées sur un mode artificiel

Si on s'est fait à l'idée que Noël ne sera pas blanc en Plaine, les rennes pourront amener le traîneau du Père Noël jusqu'aux cheminées des chalets en montagne. Les météorologues annoncent en effet un changement de temps qui devrait apporter 15 à 30 centimètres de neige fraîche en altitude ces prochains jours.

Cet or blanc est d'autant bienvenu à l'approche des fêtes que les précipitations ont rarement été aussi faibles à cette époque. En cause: la stabilité d'un anticyclone qui fait souffler un air sec depuis trois semaines sur les Alpes, selon l'Institut suisse pour l'étude de la neige et des avalanches (SLF).

La couche de neige naturelle en montagne n'atteint ainsi en moyenne qu'un demi-mètre. Au-dessus de 2000 mètres, elle ne dépasse pas la moitié de la valeur médiane des dernières années.

Canons à plein régime

Qu'à cela ne tienne. Comme elles le font depuis des années, et la tendance ira croissant avec le changement climatique annoncé, les entreprises de remontées mécaniques font tourner les canons à neige à plein régime.

Ainsi pour l'heure 36% de la surface skiable en Suisse est recouverte de neige artificielle, précise l'institut SLF sur sa page internet. Il faut dire que les basses températures qui ont sévi en particulier à fin novembre ont été très favorables à l'enneigement artificiel, précise mercredi l'institut SLF sis à Davos.

Patinoire fédérale

En plaine aussi on recourt à des supports techniques pour amener les sports d'hiver en ville, et même jusqu'aux abords du Palais fédéral à Berne. Comme c'est désormais le cas depuis 2007, à l'exception de l'hiver 2011/12, une patinoire artificielle est installée sur la Place fédérale.

Les amateurs pourront ainsi patiner en plein air sur 600 m2 au milieu de la ville de Berne dès le 24 décembre et jusqu'au 16 février.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes