Neuchâtel: les dégâts dus aux cormorans sont moindres que prévu

Les dégâts dus au Grand Cormoran sont moindres que prévu. L'oiseau ne nuit qu'à une part estimée entre 1,2 et 3,9% de la valeur totale des prises des pêcheurs sur le lac de Neuchâtel, selon une étude de la Haute école des sciences appliquées de Zurich. La Confédération présentera ses remèdes l'an prochain.

Le Grand Cormoran cause plusieurs types de dommages: il blesse les poissons ensuite péchés, en vole dans les prises des pêcheurs et abîme les filets. Seul le premier dégât peut être mesuré. Le second est déduit indirectement.

Si le problème est moins important que prévu, les auteurs estiment toutefois que les dommages pourraient augmenter avec le nombre de colonies nicheuses. Des mesures préventives doivent être prises, comme une modification du déroulement de la pêche et une amélioration de l'élimination des restes de poissons, a indiqué mercredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

A la demande du Parlement, les services de Doris Leuthard mettront en consultation un plan d'action au début 2014. Des principes seront fixés pour réguler les colonies nicheuses au sein des réserves ornithologiques et prévenir les dommages tout en coordonnant la chasse aux cormorans.

L'OFEV va par ailleurs examiner la possibilité d'agrandir certaines réserves ornithologiques et d'en créer de nouvelles. La régulation des sangliers, qui causent toujours plus de dégâts dans les cultures proches des réserves ornithologiques, sera aussi abordée.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus